De La Fillonerie à Chinon

Publié le par Marche pour sortir du nucléaire et pour la paix

Après le remerciment de nos hôtes, en route pour Chinon. Dans le village des Lignières, un intérimaire de la centrale de Chinon soutient notre marche et nous explique que les cadences lors des opérations de maintenance sont infernales. Temps pas à notre avantage: pluie à la pause. Arrivés pour 17h30 à la mairie de Chinon. Discours du Maire qui annonce que les centrales nucléaires ont fait 0 mort. Rectification de ces mensonges par nos marcheurs. Lecture de la lettre d'un élu excusé pour raison familliale. Chaque marcheur se présente et explique sa présence sur cette marche. Marion, Albert et Gilles offrent au Maire les 1000 grues fabriquées durant la marche, accompagnées d'une carte d'explication de ce symbole. Nous demandons la fermeture de la centrale nucléaire de Chinon. Nous ne voulons pas de FUKUCHINON et demandons la sortie du nucléaire civil et militaire. Après un léger buffet, nous montons les tentes sur le seul petit terrain qu'ont réussi à dénicher les adjoints au Maire. Malgré un manque d'implication du Maire, nous sommes reçus avec un très bon repas préparé par les locaux. S'ensuivit un film sur les mines d'uranium au Niger. Attention!! les rebelles nigériens ne sont pas des terroristes, même s'ils sont présentés comme tels par leur président. Selon le chef des rebelles nigériens, ils demandent 50 % du bénéfice pour développer leur village. Aucun développement n'a été poursuivi depuis que l'exploitation de ces mines existe. Il ne leur reste que la pollution et les maladies. Merci AREVA!!!

Publié dans Français

Commenter cet article